Les 

Oiseaux

Une région particulière pour les ornithologues

Les départements du nord de la France comptent parmi les territoires les plus urbanisés et fragmentés du territoire national. Ceci dit, les contextes géologiques, climatiques et hydrologiques variés sont synonymes d’une grande diversité d’habitats naturels. Ils permettent l’expression d’une biodiversité certes globalement menacée mais plutôt riche, qui fait les délices des naturalistes.

Avec plus de 420 espèces d’oiseaux observées dans notre région, les ornithologues sont particulièrement gâtés !  Parmi celles-ci, environ 200 sont considérées comme nicheuses régulières. Les autres sont considérées comme étant des espèces hivernantes et/ou migratrices.

Les départements du Nord et du Pas-de-Calais se situent sur l’une des voies de migration des oiseaux les plus importantes d’Europe occidentale. Ils sont survolés chaque année par des millions d’individus, dont certaines espèces égarées d’Amérique du Nord, des régions arctiques ou encore d’Asie. Le phénomène migratoire est particulièrement visible sur le littoral. Le Cap Gris-Nez étant le site d’observation le plus connu.

Découvrez plus de détails sur les oiseaux nicheurs des 4 grands biotopes régionaux en cliquant sur les pièces de puzzle :

Le déclin des oiseaux

Survolez les oies pour découvrir les principales causes de déclin des oiseaux :

Le dérèglement climatique 

Le changement climatique global a aussi des répercussions sur les oiseaux. Il modifie localement les conditions bioclimatiques, impacte les ressources alimentaires, perturbe le cycle des saisons, provoque des phénomènes météorologiques intenses… Cela se traduit par des pics de mortalité, des baisse de succès reproducteur et/ou du taux de survie, des changements d’aire de répartition, etc.

Le morcellement et la destruction des habitats naturels 

Ils se poursuivent hélas ! L’étalement urbain, l’aménagement de routes, le développement d’infrastructures diverses concourent à morceler, réduire, détruire les habitats favorables à l’expression d’une faune et d’une flore variées. A terme, les habitats restants tendent à tous se ressembler. Seules les espèces les plus adaptables finissent par survivre.

Les pollutions 

Les pollutions aux hydrocarbures viennent instantanément en tête. Ce sont les plus médiatisées car elles causent des mortalités très importantes en un laps de temps très court. Mais les effets des intrants, herbicides et insecticides ne sont pas à négliger ! Leur usage à des niveaux inconsidérés a provoqué des réductions importantes des ressources alimentaires (plantes, invertébrés), amenuisant), ce qui amenuise le succès de reproduction et le taux de survie de nombreuses espèces.

L’intensification des méthodes de gestion 

L’intensification des méthodes de gestion par la mécanisation de l’agriculture et de la sylviculture, le recours immodéré aux produits phytosanitaires et la course au rendement, perturbent gravement les territoires en réduisant leur naturalité et les ressources disponibles pour la faune. Ces actions stérilisent forêts et campagnes en commençant par faire disparaître les espèces fragiles, notamment les plus spécialistes. En commençant par faire disparaître les espèces les plus spécialistes, donc plus fragiles.

Le dérangement 

En fonction des périodes et des lieux, la pratique de certaines activités de loisirs (chasse, pêche, randonnée, trails, quad…) peut provoquer des dérangements particulièrement perturbateurs pour les oiseaux. Il peut s’agir de destruction directe d’individus ou de nids, de dérangements les empêchant de se nourrir correctement, ou d’activités limitant l’installation d’espèces exigeantes en termes de tranquillité.

Les actions du GON en faveur des oiseaux

Depuis 1968, nous agissons en faveur de la connaissance et de la protection des oiseaux sauvages.

On ne protège que ce que l'on connaît !

Le bon état de la connaissance des populations d’oiseaux dans notre région est le résultat d’un fort engagement de nos bénévoles. Quel que soit votre niveau, votre contribution est précieuse. Si vous souhaitez vous améliorer, rapprochez-vous des ornithologues de l’association ou inscrivez-vous à la formation ornitho.

Toutes les données récoltées sur les oiseaux transmises via SiRF, les données opportunistes comme les données issues de suivis, enquêtes et inventaires, sont utiles à la protection des oiseaux. Le GON s’en sert pour produire des outils (atlas, listes rouges, etc.) utiles à ses propres actions ainsi qu’à tous les acteurs publics ou même privés du territoire.

Le dernier atlas a été publié en 2019 aux éditions biotope.

Les enquêtes du GON

Quelques-unes de nos activités

IMG_20220620_141409
Suivis et enquêtes
Si la majorité des données relatives aux oiseaux proviennent d'observations dites opportunistes, les suivis et les enquêtes permettent de récolter de l'information dans un cadre protocolé.
DSC_0340
Pose d'un enclos anticipatif
Pose d'un enclos de près de 9000 m2 dit anticipatif qui permet de protéger les gravelots nicheurs. Posé par les bénévoles et salariés du GON et notre partenaire Eden 62.
DSC_0455
Seawatch
Le guet à la mer ou seawatch consiste à observer la migration des oiseaux se déplaçant le long des côtes depuis la terre ferme.
Baguage-Pelerin-Saint-Amand-2018_VINCENT-GAVERIAUX_15_25_07_22-03_10_31
Baguage Faucon pèlerin
Le GON porte un projet de baguage des Faucons pèlerins en habitat urbain. Sur cette photo, il s'agit d'un jeune d'une vingtaine de jours fraichement bagué.
Bioacoustique-conde-sur-escaut-2018_VINCENT-GAVERIAUX_14_25_07_22-03_14_54
Bioacoustique
Dans le cadre du plan national d'action en faveur du Butor étoilé, le GON met en place un suivi individualisé afin de pouvoir quantifier avec précision leur population nicheuse.
187A0082
Suivi nautique
Test de l'approche nautique pour mieux évaluer la population du Blongios nain. Ce n'est pas qu'amusant, cela permet d'avoir un point de vue différent que depuis la terre ferme.
protection-busard-(1)
Pose d'une cage traineau
Des observateurs sillonnent les zones de grandes cultures qui accueillent des busards afin, si nécessaire, de protéger les nids d’une destruction lors de la moisson. Pour en savoir plus, cliquez ici
DSC_7032
Baguage
Certains bénévoles qui en ont l'autorisation posent des bagues afin de récolter des informations supplémentaires sur les oiseaux. Pour plus d'informations, découvrez le site de notre partenaire Cap Ornis Baguage en cliquez ici

Comment participer aux actions du GON

Si vous êtes intéressés par les oiseaux, débutants ou confirmés, vous pouvez dès maintenant participer aux activités en prenant contact avec les coordinateurs en remplissant le formulaire suivant :

Cliquez-ici pour ouvrir l’article dédié à
la protection des busards

Le saviez-vous ? 

Assez de blabla, on vous propose quelques vidéos !