Du fait de leur situation très septentrionale, les Hauts-de-France n’abritent que peu d’espèces de reptiles autochtones : 4 de serpents et 4 de lézards.

Certaines semblent en expansion comme le Lézard des murailles, la Couleuvre à collier et la Couleuvre d’Esculape, peut-être en raison du réchauffement climatique global ? D’autres comme la Vipère péliade et le Lézard vivipare semblent en déclin, notamment en raison des pressions qui s’exercent sur leurs habitats. Pour certaines, la Coronelle lisse par exemple, les informations sur l’état véritable de leurs populations sont encore déficientes.

Quelques espèces allochtones de reptiles sont parfois contactées dans la région, fruits d’introductions volontaires ou non. Parmi ces espèces, seules les « tortues de Floride » peuvent être considérées comme assez répandues dans certains secteurs.

Pour rejoindre les adhérent.e.s qui étudient les reptiles, découvrir leurs actions et y participer, cliquez ici