La pointe de la Crèche située entre Wimereux et Boulogne-sur-Mer est remarquable tant du point de vue paysager que du point de vue avifaunistique.

Le site fait l’objet d’une enquête publique du 23 novembre au 18 décembre 2020 pour un « Projet de classement au titre des sites de la pointe de la Crèche et de ses perspectives maritimes vers les Deux Caps et les côtes anglaises ».

Rappelons que la pointe de la Crèche est un des deux seuls endroits avec le cap Blanc-Nez dans le Nord – Pas-de-Calais où se reproduit le Fulmar boréal. Il abrite 2 % des effectifs nicheurs en France faisant de ce site un enjeu à « priorité élevée » d’après le Muséum national d’Histoire naturelle.

Cette population est fragile, car elle dépend pour nicher de ces falaises très particulières qu’il est impératif de protéger. En outre, chaque couple n’élève qu’un seul jeune par an et pour mener leur poussin à l’envol, les parents ont absolument besoin de tranquillité.

C’est pour cela qu’il est indispensable que l’arrêté préfectoral de protection de biotope (APPB) en cours d’instruction depuis… 3 ans soit publié le plus rapidement possible et surtout en tout début de 2021 pour le retour des nicheurs sur le site de la Crèche.

Fort de ce constat et considérant que le Fulmar boréal est une richesse de notre avifaune qui mérite la plus grande attention, nous vous invitons à soutenir et défendre le classement de la pointe de la Crèche sur le site de la préfecture du Pas-de-Calais et à demander la publication le plus vite possible de l’arrêté de protection de biotope pour empêcher les dérangements des colonies de fulmars et des autres oiseaux nicheurs des falaises : lien vers la consultation publique

Vous pouvez donner votre point de vue de façon dématérialisée en intervenant sur le site. Vous pouvez insister sur le volet biodiversité qui n’est pas du tout abordé et qui devrait cependant occuper une place plus importante (sinon autant) que le volet développement du tourisme et mise en valeur économique. Dans cette optique, reprenez si vous le voulez bien des arguments tels que la présence du Fulmar boréal ainsi que celle du Faucon crécerelle en tant que nicheurs à la pointe de la Crèche au sud de Wimereux.

Vous pouvez également signaler la présence d’une importante colonie d’Hirondelles de rivage (78 nids dont 36 occupés en 2019), installée sur 2 secteurs juste au nord de Wimereux, près de la pointe aux Oies et qui vient renforcer la valeur écologique du secteur.