Partenaire technique du Conseil régional depuis de nombreuses années, acteur important du Réseau des acteurs de l’information naturaliste dont il est le Pôle Faune, le GON, association apolitique,  a déposé une demande de subvention au Conseil régional en novembre 2015.

Sans réponse un an après, il a interrogé le président Xavier Bertrand par courrier du 9 novembre dernier. Le GON n’en a pas moins acquitté toutes ses missions contractualisées en 2016, parmi lesquelles son rôle d’expert faunistique, entre autres dans le cadre du RAIN, en centralisant, validant scientifiquement, et diffusant l’information naturaliste en application de la Convention d’Aarrhus et de la Directive européenne INSPIRE .

Aussi est-il très surprenant de lire dans la Voix du Nord du 14 novembre des propos prêtés à Mr Xavier Bertrand et à Mr Jean-Michel Taccoen, son vice-président chargé de la biodiversité, selon lesquels la Région a décidé de ne pas financer le GON en 2016, ceci au motif qu’il serait « politisé et anti-chasse » (La Voix-du-Nord du 14/12/16 Région – page 4 lien ici).

En la matière, le Gon apporte un démenti formel à ces deux qualificatifs. D’une part, le GON est apolitique ; d’autre part, il veille au respect de la loi en menant des actions juridiques contre les actes de braconnage ou la destruction d’espèces protégées,  comme le font les fédérations de chasseurs, et il manifeste son désaccord contre les pratiques qu’il  juge préjudiciables à la faune sauvage dans le cadre de l’expression démocratique, ce qui ne constitue pas une position anti-chasse. Par ailleurs, il ne manque pas d’actions où le GON montre qu’il  coopère avec les chasseurs.

Le GON espère vivement avoir l’occasion, comme il l’a déjà proposé à plusieurs reprises, de faire connaître à l’exécutif régional, l’importance des actions qu’il mène au bénéfice des habitants de la Région.

Prendre connaissance ici de la lettre du GON à Xavier Bertrand