Suite aux articles et reportages alarmistes publiés dernièrement par La Voix Du Nord le 27/11 et par France 3 région le même jour concernant l’échinococcose alvéolaire, il était important de remettre certaines choses au clair.

Ces tribunes anxiogènes engendrent une psychose autour du renard qui non seulement n’a pas lieu d’être, mais peut surtout s’avérer dangereuse pour les populations de celui ci.

L’ASPAS et le Groupe ornithologique et naturaliste du Nord – Pas-de-Calais se sont donc associés pour apporter une réponse conjointe, qui repose sur des faits scientifiques et des études avérées.

Pour télécharger le communiqué de presse : cliquez ici