Volume 35 N° 1 – 2002 

  • Editorial : faits marquants de l’automne 1998 et de l’hiver 19998-1999. J.Ch. Tombal. p 1.
  • Synthèse des observations de l’automne 1998 et de l’hiver 1998-1999. Septembre 1998 à février 1999. C. Boutrouille, P. Camberlein, A. Deboulonne, R. Gajocha, J. Godin, D. Haubreux, PR. Legrand, C. Luczak, A. Ward. p 3-59.
  • Corrections à apporter à la synthèse septembre 1997 – février 1998 (Le héron Vol 33 N° 4). p 60.
  • Corrections à apporter à la synthèse mars à août 1998 (Le héron Vol 34 N° 2). p 60.

Volume 35 N° 2 – 2002 

  • Editorial : du bon usage de la lunette et du Stylo en vacances. J.Ch. Tombal. p 61.
  • L’avifaune des bassins de décantation de la conserverie Bonduelle à Renescure et Clairmarais de 1968 à 1999. L. Dailliez. p 62-71. Résumé
  • Synthèse des observations de Phoques Phocidae sp. En 1999 et 2000 sur le littoral Dunkerquois (“Bancs aux phoques” et zones adjacentes). J. Kiszka et S. Pezeril. p 72-78.
  • Présence d’un Dauphin commun Delphinus delphi au large de Calais (62). J. Kiszka. p 79-80.
  • Synthèse des échouages de Mammifères marins sur la côte du département du Nord en 2000. J. Kiczka. p 81-82.
  • Observations réalisées dans le Valenciennois (59) de 1994 à 2002 d’oiseaux marqués à l’aide de bagues colorées ou de balises Argos. JP. Lejeune. p 83-86.
  • Correctifs et informations. A propos de la Cigogne noire. p 87-88.

– Résumé bassins Renescure : le Tadorne de Belon a ici l’un de ses meilleurs sites régionaux. La diversité des espèces en halte migratoire est remarquable, notamment chez les limicoles. En hivernage, plusieurs espèces ont des effectifs intéressant au niveau régional : Tadorne de Belon, Canard siffleur, Sarcelle d’hiver, Canard pilet, Fuligule milouin. L’adoption de mesures conservatoires en leur faveur, portant principalement sur le contrôle du niveau d’eau permettrait de concilier la vocation d’accueil des oiseaux et la fonction première de traitement des eaux polluées.

Volume 35 N° 3 – 2002 

  • Editorial : « Et pourtant elle se réchauffe non ? ». J.Ch. Tombal. p 89.
  • La Scarpe canalisée d’Arras (62) à Mortagne-du-Nord (59), un site hivernal d’intérêt national pour le Grèbe castagneux Tachybaptus ruficollis. C. Ancelet. p 91-99. Résumé
  • Relation entre un Rougequeue noir Phoenicurus ochruros et deux Rougegorges Erithacus rubecula hivernant sur le même site. Statut hivernal du Rougequeue noir dans le Nord – Pas-de-Calais. C. et J.Ch. Tombal. p 101-111. Résumé
  • Reproduction tardive, fin 2000, d’un couple de Grèbe huppé Podiceps cristatus à l’écluse de Comines (59). V. Vanhalst. p 113-114.
  • Un cas de reproduction hivernale de Merle noir. Turdus merula. J.Ch. Tombal. p 115-116.
  • Important passage de Grues cendrées Grus grus dans le sud-est du département du Nord à la fin du mois de février 2002. J.Ch. Tombal. p 117-120.
  • Contribution à la connaissance des Mollusques continentaux de la Réserve naturelle de la Baie de Canche (62). X. Cucherat et G. Terrasse. p 121-126. Résumé
  • Libres plumes : “Dunes assassinées” et “Une perle anthracite dans les herbacées”. P. Lambret. P 127-128.

– Résumé Castagneux : au cours de l’hiver 1995-96, un recensement a été mené sur 45 km (soit 68,1 %) du cours de la Scarpe canalisée (département 59 et 62). Il permet d’estimer l’effectif à 800-850 oiseaux pour l’ensemble de son cours et révèle cette voie d’eau comme site hivernal d’intérêt national de première importance pour cette espèce. Le seul complexe Scarpe-Sensée-Escaut-Marque abritait près de 1 300 Grèbes castagneux durant ce même hiver. Les conditions climatiques particulières régnant dans les pays plus nordiques à la même époque semblent être à l’origine d’un afflux d’oiseaux.

– Résumé Rougequeue, Rougegorge : description d’un cas d’hivernage complet de Rougequeue noir et d’une phase de domination comportementale envers des Rougegorges. Liste des observations hivernales du Rougequeue noir dans la région Nord – Pas-de-Calais au cours de l’hiver 2000-2001 et nombre d’observations hivernales annuelles de 1967-68 à 2000-2001.

– Résumé Mollusques : 52 espèces ont été récoltées. Des commentaires concernant quelques espèces remarquables présentes dans la réserve sont donnés. Vertigo angustion, escargot inscrit sur l’annexe II de la Directive habitat est l’espèce qui a la plus forte valeur patrimoniale.

Volume 35 N° 4 – 2002 

  • Editorial : sous les migrateurs, les compteurs… J.Ch. Tombal. p 129.
  • Bilan du suivi de la migration postnuptiale diurne à Villeneuve-d’Ascq (59), années 1996 à 2001. PR. Legrand, J. Marion et J.Ch. Tombal. p 130-173. Résumé
  • Recensement des colonies de Corbeau freux Corvus frugilegus dans la région Nord – Pas-de-Calais en 2000. P. Lys, B. Taquet, J.Ch. Tombal, C. Vanappelghem. p 175-182. Résumé
  • Sommaire du Volume 35 – Année 2002. p 183-184.

– Résumé migration : de 1996 à 2001, chaque année, du 15 septembre au 30 novembre, la migration postnuptiale diurne a été suivie quotidiennement à Villeneuve-d’Ascq. Cet article dresse le bilan de toutes les observations recueillies au cours de ces six automnes. Selon nous, l’un des intérêts de ce travail est qu’il présente divers aspects des mouvements migratoires automnaux sur un site de plaine où a priori le passage n’est pas spectaculaire – par opposition à ce que l’on observe sur des lieux géographiquement privilégiés et souvent bien étudiés. Les principaux objectifs ont été de décrire l’importance des effectifs impliqués dans cette migration « banale », et de dégager une phénologie des mouvements pour les espèces suffisamment représentées.

– Résumé Corbeau : en 2000, plus de 60 observateurs (contre 20 en 1974-1976), date du premier recensement) ont trouvé 181 colonies de corbeau et compté 11 391 nids (contre 100 colonies et 4 087 nids dans 82 d’entre elles, les autres n’ayant pu être recensées en détail par manque d’observateurs). L’augmentation est donc due en partie à une meilleure couverture, mais aussi à divers facteurs comme la relative atténuation de la persécution, l’arrêt de l’utilisation de pesticides dangereux en agriculture, la succession des hivers doux depuis la fin des années 1980, l’augmentation des surfaces en pelouse dans les zones industrielles et l’ouverture du bocage herbager dans l’Avesnois. Cependant, en 25 ans, la distribution de l’espèce ne s’est pas modifiée, ni au niveau régional (limite biogéographique inchangée vers le nord-ouest), ni même au niveau local (poches traditionnelles d’absence confirmées), ce qui montre que la population régionale n’a pas dépassé les capacités naturelles d’accueil de cette espèce.