Une vague de froid touche actuellement le Nord et le Pas-de-Calais. Le froid s’est intensifié depuis le 18/01/17 avec des températures fortement négatives la nuit et à peine positives ou très basses en journée.

Le gel des plans d’eau crée des difficultés aux oiseaux d’eau pour trouver de la nourriture. Ils se posent massivement sur les zones encore libres de glace et en particulier dans les surfaces entretenues juste à portée de fusil devant les huttes de chasse qui deviennent de véritables pièges où leur concentration les rend particulièrement vulnérables.

Les migrateurs terrestres ne sont pas épargnés par le froid. Les Limicoles (bécasses, pluviers, vanneaux), les Turdidés (grives et merles), les Colombidés (pigeons, tourterelles), sont incapables d’accéder à tout ou partie de leurs ressources alimentaires quand le sol est gelé.

Devant les difficultés d’accéder aux ressources alimentaires, les oiseaux sont contraints de puiser dans leurs réserves. Les dérangements incessants dont ils font l’objet provoquent de multiples envols, très coûteux en énergie qui font empirer l’état physiologique déjà précaire des oiseaux affamés. Après quelques jours de disette, les chances de survie deviennent critiques et les oiseaux affaiblis sont alors une cible facile pour les chasseurs.

Même si un redoux est annoncé pour la fin de la semaine prochaine, il faudra du temps pour que les étendues gelées (terrestres et aquatiques) soient à nouveau exploitables par les oiseaux.

En conséquence, le GON demande la suspension de la chasse pour le gibier d’eau, les limicoles terrestres, les turdidés, les colombidés, pendant une période de 10 jours renouvelable si les conditions défavorables persistent, en application de l’article R.424-3 du Code de l’environnement qui prévoit qu’ « en cas de calamité, incendie, inondation, gel prolongé, susceptible de provoquer ou de favoriser la destruction du gibier, le préfet peut, pour tout ou partie du département, suspendre l’exercice de la chasse soit à tout gibier, soit à certaines espèces de gibier. La suspension s’étend sur une période de dix jours maximum et renouvelable. L’arrêté du préfet fixe les dates et heures auxquelles entre en vigueur et prend fin la période de suspension. ».


Dernière minute

Département du Nord

Télécharger ici l’arrêté de suspension de la chasse dans le Nord

Le préfet du Nord a pris ce jour un arrêté se suspension de la chasse prenant effet ce 24/01/2017 à 18 heures jusqu’au 2/02/2017 à 18heures.

Les espèces concernées sont :

  • les limicoles : Vanneau huppé, Bécasse des bois, Bécassine des marais, Bécassine sourde, Pluvier doré, Barge rousse, Bécasseau maubêche, Chevalier aboyeur, Chevalier arlequin, Chevalier gambette, Chevalier combattant, Courlis corlieu, Huîtrier pie, Pluvier argenté (la chasse du Courlis cendré et de la Barge à queue noire est suspendue par arrêté ministériel du 24/07/2013) ;
  • les Turdidés : Merle noir, Grive musicienne, Grive draine, Grive mauvis, Grive litorne ;
  • les Alaudidés : Alouette des champs ;
  • les Colombidés sauf Pigeon ramier.

Curieusement, les Anatidés ne sont pas concernés par cet arrêté alors qu’ils constituent l’essentiel des espèces gibier. Pourtant, tous les éléments du protocole requis pour la mise en application du plan grand froid et donc de la prise en compte de toutes les espèces sensibles au froid ont été fournis par le GON grâce à l’investissement de nombreux naturalistes de terrain qui ont communiqué leurs observations ou les ont saisies dans SIRF : gel total des étangs de référence, liste et localisation des observations d’espèces indicatrices, observation et localisation d’effectifs inhabituels, déplacements et comportements « anormaux » résultant du froid, état de vulnérabilité inhabituel et critique face à la chasse (regroupement des oiseaux dans les zones d’eau libre, réduction de la distance de fuite).

Le protocole et le plan grand froid ne seraient-ils que de la poudre aux yeux ?

Département du Pas-de-Calais

Télécharger l’arrêté préfectoral de suspension de la chasse à la Bécasse

Le préfet du Pas-de-Calais a pris ce jour un arrêté de suspension de la chasse jusqu’au 29/01/2017 à minuit mais uniquement pour une seule espèce terrestre : la Bécasse des bois !

Cette décision est d’autant plus incompréhensible que tous les éléments étaient réunis pour que la préfète déclenche la suspension de la chasse aux oiseaux d’eau suivant les prescriptions du code de l’environnement (R.424-3) qui prévoit qu’ « en cas de … gel prolongé, susceptible de provoquer ou de favoriser la destruction du gibier, le préfet peut, pour tout ou partie du département, suspendre l’exercice de la chasse… » : gel total de la plupart des étangs, observation d’espèces indicatrices, observation et localisation d’effectifs inhabituels, déplacements et comportements « anormaux » résultant du froid : réduction de la distance de fuite, regroupement des oiseaux d’eau dans les zones d’eau libre et en particulier dans les secteurs entretenus devant les huttes de chasse.

L’ensemble de ces observations indique clairement qu’il s’agit bien de la réponse de l’avifaune à une vague de froid provoquant un état de vulnérabilité inhabituel et critique des oiseaux gibier face à la chasse.