Dans certaines circonstances, plusieurs espèces d’oiseaux du Nord de l’Europe, peuvent émigrer massivement vers le sud après avoir quitté leurs quartiers d’hiver habituels.
Ces espèces y sont soumises à de rudes conditions climatiques avec des hivers longs et froids et un enneigement prolongé qui limite l’accès aux ressources alimentaires. De plus, la production de fruits et de graines (faînes, graines de résineux) qui sont les ressources assurant la survie hivernale de bon nombre des oiseaux de ces contrées sont soumises à d’importantes fluctuations. Lorsque les ressources alimentaires sont insuffisantes ou inaccessibles, la seule chance de survie de ces espèces est une émigration massive vers le sud, à la recherche d’une nourriture accessible et plus abondante. 

Mésange noire

C’est pourquoi certaines années, des phénomènes « invasifs » sont observés chez des espèces comme le Pinson du nord, la Mésange noire, le Sizerin flammé, le Bec-croisé des sapins et parfois chez le plus mythique et le plus attendu de tous, le Jaseur boréal.

Dans le Nord – Pas-de-Calais et un peu partout en France, on peut alors observer des effectifs d’oiseaux en migration ou sur les lieux d’hivernage bien supérieurs à ceux enregistrés habituellement. L’année 2017 semble marquée notamment par une irruption de Mésanges noires et de Grosbecs casse-noyaux.

N’oubliez pas de rentrer vos observation de passereaux nordiques (et autres) sur SiRF !

http://www.sirf.eu/cartes/mesange_noire/flash/