Comme présenté lors de la première réunion du groupe hétérocères du GON, une étude régionale sur les sésies commence cette année.Les sésies sont des papillons diurnes de petite taille de la famille des Sesiidae. Ils ont la particularité de ressembler à des hyménoptères, notamment de petites guêpes, mais ils sont inoffensifs. Elles peuvent être séparées en deux groupes : les espèces dont les chenilles se nourrissent de bois et dépendent donc des arbres et les espèces dont les chenilles se nourrissent dans les tiges ou les racines de plantes herbacées. Ce groupe reste mal connu, car ces animaux sont très discrets et généralement très difficile à observer par des méthodes conventionnelles (chasse au filet). D’après l’Atlas de Georges Orhant, 17 espèces ont déjà été observées dans la région. Cependant, le site www.lepinet.fr en indique 18. L’effort de prospection sur cette famille est faible dans la région. En faisant des prospections de terrain ciblées sur la Sésie ichneumon, Bembecia ichneumoniformis, et en discutant avec d’autres entomologistes, j’ai noté l’existence d’au moins 24 sites pour cette espèce, alors que l’Atlas n’en mentionne que 2. La Sésie de l’Érable, Synanthedon spuleri, a été observée en Picardie, à une douzaine de km au sud de Fourmies et elle est donc peut-être aussi présente dans le Nord. Suite à des recherches bibliographiques et en tenant compte de l’écologie des différentes espèces, j’estime qu’il y a des potentialités pour au moins 25 espèces dans le Nord – Pas-de-Calais. Tout reste donc à faire sur ce groupe.

Les phéromones

La mise au point depuis plusieurs années de phéromones sexuelles de synthèse permet aujourd’hui de prospecter efficacement un grand nombre d’espèces de sésies. En effet, chez de nombreux papillons, les femelles produisent des phéromones sexuelles, c’est à dire des odeurs, pour attirer les mâles. Des scientifiques ont réussi à reproduire en laboratoire ces phéromones et on peut donc les utiliser pour attirer les papillons dans la nature. Chaque phéromone coûte 4,05€ pièce et est conçue pour une espèce de sésie. Cependant, certaines phéromones fonctionnent pour plusieurs espèces et permettent d’attirer efficacement jusqu’à 5 ou 6 espèces différentes.

s-verne-bembecia-ichneumoniformis2

s-verne-bembecia-ichneumoniformis-pheromones

La Sésie ichneumoniforme, Bembecia ichneumoniformis.

Les phéromones se présentent sous la forme d’un bout de caoutchouc ou d’un tube en plastique fermé. Elles se conservent deux à trois ans au congélateur. Il faut les conserver individuellement afin d’éviter les contaminations entre phéromones différentes, ce qui réduit leur efficacité. Elles peuvent s’utiliser plusieurs fois sur le terrain sans problème. Pour les amener sur le terrain, il est conseillé de les transporter dans un sac isotherme, par exemple avec des blocs congélation, pour les maintenir au frais.

Pour les utiliser, il suffit de les poser ou de les accrocher (dans un sac de nylon) sur la plante-hôte de l’espèce de sésie qu’on prospecte. Il faut utiliser une seule phéromone à la fois car plusieurs phéromones vont se neutraliser en combinant leurs odeurs. Il faut également les utiliser à des heures spécifiques. Par exemple, la Sésie apiforme, Sesia apiformis, ne vole que le matin alors que la Petite Sésie du peuplier, Paranthrene tabaniformis, ne vole que l’après-midi.

s-verne-paranthrene-tabaniformis

Une petite sésie du peuplier, Paranthrene tabaniformis, attirée par une phéromone TAB, sur un tronc de peuplier.

Commande groupée

Afin de mieux connaître ce groupe passionnant de papillons, je propose donc de faire une commande groupée de phéromones auprès de la Pherobank de Wageningen en Hollande. Le GON et la SENF (http://www.sebastien-verne.fr/SENF/index.php) se partagent les frais de dossiers et de port et vous devez donc être membre d’une de ces associations pour pouvoir bénéficier de la commande groupée.

Dans leur catalogue, 10 phéromones différentes nous intéressent. Cependant, plusieurs concernent des espèces rares qu’il sera difficile de trouver. Afin que chacun y trouve son compte, débutants comme experts, simples curieux comme lépidoptéristes acharnés, je vous propose au choix deux lots différents de phéromones. Le lot 1 contient 4 phéromones (SEAP, PEHY, PATA et SYMY) et permet d’attirer au moins une douzaine d’espèces dont les plus courantes et permettra de facilement observer des sésies et de se familiariser avec la technique des phéromones. Le lot 2 contient 6 phéromones (SYCO, SYFL, SYFO, SYSCO, SYTI et SYVE) et est plutôt destiné aux personnes qui souhaitent s’investir davantage dans l’enquête en recherchant des espèces plus rares, avec un risque plus important de ne pas avoir de résultat positif.

Pour commander, veuillez m’envoyer un email (centrale-heteroceres@gon.fr) avant le 6 mars 2016.

Vous paierez lorsque vous récupérerez les phéromones. Une réunion des participants à l’enquête sera organisée fin mars à la MRES à Lille pour distribuer les phéromones. J’y présenterai les différentes espèces de sésies de la région, comment et où les rechercher. Picardie Nature, qui organise aussi une enquête sésie cette année en Picardie va organiser une journée de prospection/formation en Thiérache. Je vous tiendrai au courant lorsque j’aurai plus d’informations.

Documentation

Si vous souhaitez en apprendre plus sur les sésies avant de vous lancer, voici quelques liens et livres sur le sujet :

  • Pro Natura, Ligue suisse pour la protection de la nature, 2005 – Les papillons et leurs biotopes, Tome 3. 914 pages. ISBN : 9783855870332. Une bible qui traite des sésies mais aussi d’autres familles de papillons. Incontournable pour l’écologie, l’utilisation des phéromones, des méthodes de prospection et de l’identification.
  • Lastuvka, Z. & Lastuvka, A., 2001 – The Sesiidae of Europe. Edition Apollo Books. 245 pages. ISBN : 9788788757521 Livre très complet traitant de l’ensemble des espèces européennes. La référence pour l’identification des sésies.
  • http://www.lepinet.fr/documents/index.php?e=l Plusieurs documents à télécharger édités par le GIN’s sur les sésies en France.
  • http://www.sesiidae.net/sesiidae.htm Site très complet sur les sésies, avec de nombreuses photos des habitats et des plantes-hôtes (avec signes de présence des chenilles), des informations sur les phéromones et leur utilisation (en anglais).
  • http://www.lepiforum.de/ Site incontournable sur les papillons, avec photos de tous les stades (oeufs, chenilles, chrysalides, imagos), des habitats, des genitalia, etc. avec souvent des aides à l’identification des espèces délicates. En allemand, mais assez simple à utiliser.
  • Orhant G., 2011.- Atlas des papillons de nuit du Nord-Pas de Calais- Lépidoptères Macrohétérocères. Photos de Serge Wambeke. 473 pages. ISBN : 9782953879209 Données de répartition des sésies dans la région.

Identification et recueil des données

Certaines espèces sont identifiables à vue. Une bonne photo suffira donc pour confirmer l’identification. Cependant, d’autres espèces peuvent nécessiter une dissection et un examen des genitalia (organes copulateurs) pour être identifiées. Je vous fournirai une liste des espèces nécessitant un tel examen. Dans ce cas, vous pouvez collecter quelques individus, les garder au congélateur et me les transmettre plus tard. Je m’occuperai alors du travail de dissection et d’identification.

 

Sébastien Verne

centrale-heteroceres@gon.fr