Le réseau d’observateurs bénévoles constitue la richesse du Groupe ornithologique et naturaliste du Nord – Pas-de-Calais (GON) : plusieurs centaines de personnes compétentes et motivées permettent d’améliorer en continu la connaissance sur la faune de notre région.

Vous trouverez ci-dessous le témoignage de l’un de nos bénévoles relatant la découverte récente de la Cordulie à corps fin (Oxygastra curtisii) ; une libellule en limite d’aire de distribution dans les Hauts de France et qui n’avait été rencontrée qu’une seule fois dans le Nord – Pas-de-Calais, en 2010 (un mâle erratique).

Mis à part trois populations au Maroc, cette espèce n’est connue que de l’Europe de l’Ouest : Portugal, Espagne, Italie, Suisse, Belgique, Allemagne, Luxembourg et France (cette dernière abrite 80% des populations mondiales). On a donc affaire à une espèce endémique de distribution ibéro-atlantique.

La Cordulie à corps fin figure parmi les espèces listées dans les annexes II et IV de la Directive Européenne Habitat-Faune-Flore et bénéficie d’une protection en France ; elle est classée quasi-menacé (NT) dans le Monde et en Europe .

Poursuivant leurs démarches et orientant leurs recherches en se fondant sur les traits de vie de cet Odonate, les bénévoles ont menées des investigations qui se sont avérées payantes puisqu’ils ont découvert un probable site de reproduction de la Cordulie à corps fin situé sur le territoire belge, à quelques pas de la frontière franco-belge.

D’après le Responsable de notre groupe d’études dédié aux Odonates, l’observation en sablière semble extrêmement rare : selon les guides consultés, “la Cordulie à corps fin peut utiliser, rarement toutefois, les anciennes carrières en eau pour s’y reproduire. L’observation sur d’anciennes carrières est rare mais ce sont des carrières de roches massives (Bretagne) ou de granulats (Île de France). En Picardie des cas de reproduction en fosse de tourbage sont connus.”

Découvrez le récit de Pascale et Jean-Philippe Lejeune, découvreurs de l’espèce à Flines-lès-Mortagne.