Le Ministère annonce, en préambule, que la Tourterelle des bois a vu son statut passer de « préoccupation mineure » à celui de « vulnérable » en 2015 et que ses effectifs sont en déclin de 78 % entre 1980 et 2015.

Mais, sourd à l’avis du comité d’experts qui demande comme en 2019 l’interdiction totale de la chasse de cette espèce en 2020, il annonce un projet de destruction de 17 460 oiseaux pour la saison 2020/2021 soit exactement le même taux de prélèvement (cette “baisse” de 3 % étant à mettre en corrélation avec la baisse de la population estimée à 3 % par an) ! Pour la saison 2019-2020, près de 5000 oiseaux abattus ont été enregistrés dans l’application des chasseurs (saisie obligatoire pour continuer à profiter de la chasse de cette espèce menacée) , mais ce chiffre est soit très loin de la réalité soit révélateur d’un effondrement des populations…

De plus, Le 2 juillet dernier, la Commission Européenne a adressé un avis motivé à la France afin qu’elle prenne des mesures urgentes contre la chasse des espèces en mauvais état de conservation et en premier lieu la Tourterelle des bois.

Où donc est la logique ?

Soyons très nombreux pour sauver la Tourterelle de bois… et donnons un avis négatif à ce projet d’arrêté avant le 12 Août en rappelant que cette espèce est en danger d’extinction, que l’Europe et les experts scientifiques demandent l’arrêt de sa chasse.

Ce soutien pourra, nous l’espérons, aider la nouvelle Ministre de l’Ecologie dans ses prises de décisions, car ce ne sera pas chose facile, le lobby cynégétique est vent debout contre elle.

MERCI !!