L’arrêté ministériel du 3 juillet 2019 définissant la liste des animaux considérés comme « nuisibles » partout en France avait été attaqué par plusieurs associations.
Deux ans plus tard, le verdict est ENFIN tombé :

> 3 bonnes nouvelles :

1/ Le PUTOIS *, animal en déclin classé sur la liste rouge de l’UICN, est sorti, par la justice, des ESOD (espèces susceptibles d’occasionner des dégâts) dans les deux derniers départements de France qui autorisaient encore son piégeage : le Pas-de-Calais et la Loire Atlantique ! La prochaine étape sera de demander au ministère d’inscrire ce mustélidé sur la liste des espèces protégées…
2/ Le RENARD est déclassé dans l’Essonne, le Val d’Oise, les Yvelines et quelques zones du département des Vosges.
3/ La MARTRE des pins est réhabilitée dans l’Ain, la Moselle et les Hautes-Pyrénées.

On peut enfin ajouter que la PIE BAVARDE n’est plus nuisible dans le Loiret, et l’ETOURNEAU SANSONNET dans la Marne.

> Les mauvaises nouvelles :

Le renard, la fouine, le corbeau freux, la corneille noire et la pie bavarde restent classés ESOD dans les départements du Nord et du Pas de Calais… Et il faut même ajouter la belette et l’étourneau dans le Pas de Calais !!
Le prochain arrêté triennal sera adopté, en principe, le 30 juin 2022. D’ici là, il faut que toutes les associations continuent à dénoncer le manque d’objectivité et de vérification des déclarations de dégâts, et inciter le Ministère à abandonner ce classement ESOD qui n’a plu sa place dans le contexte actuel de l’effondrement de la biodiversité.

* Sur le site de notre partenaire Humanité & Biodiversité, complément d’information intéressant concernant le Putois