“Accueillir des abeilles sauvages”, cela peut sembler être une bonne idée pour favoriser les pollinisateurs. Mais attention aux marchands de sommeil : les pratiques proposées par certaines structures aux contours flous sont fortement déconseillées par les naturalistes. Il en est notamment qui vendent des HLM à abeilles et proposent de les maintenir en couveuse en hiver (!), ce qui implique un déplacement des abeilles.

Cela est évidement contre-nature, coûteux et peut s’avérer néfaste pour les abeilles (apport de maladies, mélanges génétiques…), comme l’expliquent Karine Devot de l’association Apicool et Guillaume Lemoine du GON sur cette page.

Il existe des méthodes bien plus vertueuses et moins chères que l’on peut mettre facilement en place chez soi, dans son jardin, sur un balcon ou simplement sur une façade. Retrouvez toutes les fiches conseils du projet européen Interreg SAPOLL (sauvons nos pollinisateurs) en suivant ce lien.