Bienvenue sur le site du GON Nord – Pas-de-Calais

Depuis sa création en 1968, le Groupe ornithologique et naturaliste du Nord et du Pas-de-Calais (GON) a acquis une position centrale et incontournable dans l’étude et la protection de la faune sauvage dans la région Nord - Pas-de-Calais. Le GON, initialement tourné vers l’ornithologie, s’est peu à peu diversifié pour étudier l’ensemble de la faune vertébrée sauvage de la région et une partie de la faune invertébrée. Dans le cadre du projet de base de données du patrimoine naturel régional (Réseau des Acteurs de l’Information Naturaliste), le GON est le pôle concentrateur et fédérateur des données sur la faune (Pôle faune).

A la recherche de l’Ulobore!

/A la recherche de l’Ulobore!

A la recherche de l’Ulobore!

Nous sommes à la recherche d’une petite araignée : l’Ulobore Uloborus plumipes qui est d’origine sub-tropicale et qui a été importée dans les serres des jardineries, probablement en même temps que les plantes.

Objectif de l’enquête

Compléter les données relatives à cette espèce et connaître son implantation dans les jardineries du Nord – Pas-de-Calais.

Espèce présumée courante, nous ne disposons, à ce jour, que de 5 données d’observations dans le Nord – Pas-de-Calais (voir le bulletin Le Héron “Atlas préliminaire des Araignées Araneae du Nord et du Pas-de-Calais” : pages 28, 39 et 213).

Comment la reconnaitre ?

C’est une petite araignée (4-6 mm) caractérisée par la présence de tubercules sur son abdomen. Elle fait de grandes toiles horizontales et se reconnait également par sa position caractéristique : tête en bas et pattes antérieures allongées dans le prolongement du corps. Je mets la photo de l’atlas ici

Vous voulez en savoir plus sur cette espèce ? Télécharger ici sa fiche descriptive.

 

Comment participer ?

C’est simple, si en allant dans unejardinerie vous repérez cette espèce, envoyez-nous vos données :

  • par mail (centrale-araignees@gon.fr)
  • ou directement dans SIRF, en précisant la date, la localisation de la jardinerie (coordonnées GPS ou adresse), le nombre d’individus et si possible le sexe.

N’hésitez pas joindre une photo pour que l’on puisse confirmer l’espèce.

Les données négatives (c’est-à-dire si vous n’avez pas vu d’Ulobore) sont également à préciser : il est utile de savoir qu’une espèce est potentiellement absente d’un habitat pourtant propice à son implantation.

2017-03-12T20:19:20+00:00
X