Les oiseaux que l’on peut voir en Flandre

/Les oiseaux que l’on peut voir en Flandre

Les oiseaux que l’on peut voir en Flandre

  • Le printemps

Hibou des marais

C’est un moment privilégié pour les ornithologues : les oiseaux nichent et se signalent donc par leurs chants ou leurs parades nuptiales.
La Flandre, pauvre en bois, est surtout intéressante alors par ses zones humides. Le Busard des roseaux louvoie majestueusement au ras du sol, le Hibou des marais, si rare en France, s’y reproduit régulièrement. La Barge à queue noire, aux parades nuptiales spectaculaires, y trouve l’un des rares sites de la région où elle peut élever ses poussins. L’Avocette élégante et même parfois l’Échasse blanche s’installent au bord des mares, tandis que la jolie Gorge-bleue à miroir anime les marais un peu boisés de son chant varié. Les Sternes naines, les Gravelots et les Huîtriers-pie, trouvent encore ici des plages assez tranquilles pour mener à bien leur nichée.

  • La période des migrations

Fou de Bassan

Surtout celle d’automne, est tout aussi passionnante et justifie l’afflux d’observateurs au bord de la mer. C’est là en effet, que se concentre le passage. Suivant les conditions météorologiques, des bandes compactes d’anatidés, surtout des Macreuses noires, des oiseaux de haute mer comme les Fous de Bassan ou les puffins à l’aise au milieu de la tempête, ou les vols de milliers de passereaux tels les Étourneaux sansonnets et les Pinsons des arbres défilent devant les longues-vues. A cette époque, d’autres observateurs recherchent un peu en retrait du littoral, des espèces plus rares, égarées depuis des contrées aussi lointaines que l’Amérique ou la Sibérie.

  • L’hiver

Alouettes hausse-col

Il n’est pas sans intérêt. Les grands bassins maritimes abritent des regroupements uniques en France. On peut avec de la chance, voir les trois espèces de plongeons et les cinq espèces de grèbes européens. Des passereaux nordiques au plumage souvent coloré comme les Bruants des neiges, les Alouettes hausse-col ou les Linottes à bec jaune fréquentent alors les plages.

2017-08-15T11:01:21+00:00

Bienvenue sur le site du GON Nord – Pas-de-Calais

Depuis sa création en 1968, le Groupe ornithologique et naturaliste du Nord et du Pas-de-Calais (GON) a acquis une position centrale et incontournable dans l’étude et la protection de la faune sauvage dans la région Nord - Pas-de-Calais. Le GON, initialement tourné vers l’ornithologie, s’est peu à peu diversifié pour étudier l’ensemble de la faune vertébrée sauvage de la région et une partie de la faune invertébrée. Dans le cadre du projet de base de données du patrimoine naturel régional (Réseau des Acteurs de l’Information Naturaliste), le GON est le pôle concentrateur et fédérateur des données sur la faune (Pôle faune).
X